Emploi entretien ménager : comment faire ?

Le boom de l’entretien ménager a permis d’institutionnaliser le métier de femme de ménage. Si aujourd’hui on ne parle plus de femme de ménage, mais de préposé à l’entretien ménager, le visage du métier s’est aussi considérablement amélioré.

Décrocher un emploi dans le domaine de l’entretien ménager n’est donc plus une question d’aspiration personnelle. L’accès au métier est condition à une qualification professionnelle consécutive à une formation ainsi qu’à des qualités intrinsèques propres au métier. Quelles sont-elles ?


En quoi consiste le métier de préposé à l’entretien ménager?

Des premières femmes de ménage à la création des entreprises d’entretien ménager, le secteur du nettoyage ménager a nettement évolué, aussi bien en termes de profil des candidats que des services proposés. C’est cet ensemble qui fait la quintessence même du métier.

Le profil du préposé à l’entretien ménager

L’univers de l’entretien ménager s’est profondément réformé depuis quelques années. Autrefois, on parlait essentiellement de femmes de ménage. Il s’agissait de femmes entre la trentaine et la quarantaine, qui proposaient principalement des services de nettoyage résidentiel de façon indépendante. Elles recouraient principalement aux annonces dans les journaux. La vulgarisation d’Internet leur a offert une plus grande visibilité, avec la création de plateformes principalement dédiées à ce type de services.

 

Le métier s’est ensuite institutionnalisé. Avec la prolifération des entreprises d’entretien ménager, l’offre s’est nettement professionnalisée et diversifiée. D’une part, il y a les femmes de ménage indépendantes, profitant généralement du statut d’autoentrepreneurs et d’autre part les préposées à l’entretien ménager qui sont des salariées. À ce titre, ils sont sous contrat de travail et jouissent de tous les avantages relatifs à ce statut. En outre, l’on a également vu naître un nouveau profil, celui des hommes de ménage.

 

La diversité de l’offre

De la même manière que le profil de préposé à l’entretien ménager a évolué, l’offre en termes de nettoyage, lui aussi, a évolué. En effet, les femmes de ménage avaient vocation à s’occuper essentiellement du nettoyage résidentiel. En la matière, les types de ménage ont évolué, allant du simple ménage au grand ménage.

 

Il n’est plus question de simple époussetage, de dépoussiérage, de nettoyage de sol, de vitres ou de sanitaires. Le grand ménage implique également le lavage de fenêtre, de stores, de murs, de tapis, etc. On parle également aujourd’hui de grand ménage de printemps ou de ménage d’hiver, impliquant le nettoyage des appareils de chauffage et d’aération.

 

L’entretien ménager ne se limite plus à nettoyage résidentiel. Les entreprises d’entretien proposent également leurs services pour le nettoyage commercial, le nettoyage industriel, le nettoyage de chantier, le nettoyage d’hôpitaux, le nettoyage d’école, etc. Le nettoyage de bureaux implique par exemple la mise au propre des cages d’ascenseur, des salles de conférence, des halls d’entrée, les parkings, des escaliers, des appareils, etc.

 

De même, les techniques d’entretien se sont diversifiées. En plus de nettoyage à l’ultrason, le nettoyage à la vapeur, le nettoyage haute pression, le nettoyage à jet d’eau, etc. Plus récent, le nettoyage vert fait désormais fureur.

 

Il est clair qu’avec autant de spécifications, un emploi dans le domaine de l’entretien ménager nécessite une maîtrise que seule une formation appropriée permet d’acquérir.

 

Quelles formations pour devenir préposé à l’entretien ménager ?

Bon nombre de femmes de ménage embrassent le métier de façon indépendante sans pour autant avoir une formation particulière. Elles comptent généralement sur leurs compétences de ménagère et sur leurs qualités intrinsèques.

 

Pour un préposé au nettoyage ménager, la donne n’est pas la même. De plus en plus d’entreprises de nettoyage exigent la détention d’un diplôme attestant d’une formation au métier de préposé à l’entretien ménager.

 

Les objectifs de la formation

Une formation de préposé au nettoyage ménager a pour but de préparer l’apprenant à son futur métier. Avec pour base une initiation au domaine, elle implique également l’acquisition de techniques de nettoyage, avec une mise en pratique. La formation prépare également aux apprenants à côtoyer une certaine gamme de clientèle (personnes en incapacité, en invalidité, en perte partielle ou totale d’autonomie).

 

La dimension psychologique fait partie intégrante de la formation. Le métier de préposé au nettoyage ménager étant ordinairement relégué au rang de métier de misère et indigne, les apprenants sont préparés à développer l’estime de soi.

 

Les apprentissages

Si la durée de la formation dure en moyenne un peu plus d’une dizaine de semaines, elle est suivie d’une période de stage. Au cours de ces différentes phases, l’apprenant acquiert un savoir-faire, avec des connaissances relatives :

  • À l’hygiène et la salubrité
  • Du service à domicile
  • À l’entretien de vêtements et de linge de maison
  • À la surveillance
  • À la communication et l’intégration en milieu de travail
  • Aux normes de travail
  • Au secourisme
  • À la santé et à la sécurité de travail

La formation au savoir-être implique :

  • Le sens de la ponctualité
  • L’aide aux personnes en perte d’autonomie
  • Le respect de l’autorité et des collègues de travail

Il est important de retenir que les modules de formations proposées varient d’un centre à un autre. Au bout d’une vingtaine de semaines, le préposé dispose du bagage nécessaire pour intégrer pleinement le marché de l’emploi. Vous pourrez ainsi pleinement postuler aux offres d’emploi des entreprises spécialisées telles qu’Entretien ménager 640 qui embauche sur simple envoi du curriculum vitae par mail.

 

Toutefois, la formation à elle seule ne suffit pas à être un bon préposé à l’entretien ménager. Il vous faut également avoir de nombreuses qualités intrinsèques.

Quelles qualités pour devenir préposé à l’entretien ménager ?

À la compétence s’ajoute un certain nombre de qualités qui vous rendront plus compétitifs sur le marché de l’emploi. Au titre de celles-ci, il y a la ponctualité, l’honnêteté et la rigueur.

 

La ponctualité

Si la ponctualité et le métier de préposé sont interdépendants, c’est parce que l’exercice du métier se fait sur la base de créneaux horaires. Le préposé est appelé à intervenir durant un certain nombre d’heures pour le ménage, que ce soit à domicile ou sur le lieu de travail.

 

Son intervention est intrinsèquement liée à la vie des occupants ou des travailleurs. Aussi, ce professionnel se doit d’être présent sur les lieux à leur convenu par le client afin de ne pas bousculer ses propres habitudes.

 

L’honnêteté

Le préposé est appelé à investir l’intimité des maisons et des lieux de travail. Dans certains cas, il est laissé à sa disposition les clés de la maison ou du bureau, avec l’entièreté des biens disponibles dans la maison.

 

Pour cette raison, le client doit pouvoir confier sa demeure, même en son absence au préposé en toute tranquillité. Celui-ci ne doit pas disposer des biens de façon inappropriée et doit être capable de reconnaître les cas d’incidents relevant de sa responsabilité, au cas où ils surviennent.

 

La rigueur

La rigueur prend essentiellement en compte les deux critères susmentionnés, car un préposé doit être inébranlable sur ces principes. Ce n’est possible qu’en s’obligeant à une rigueur personnelle.

 

D’autre part, le gout du travail bien fait une valeur qu’un préposé doit détenir. Le travail bâclé ne doit pas faire partie de son jargon, puisqu’il y va aussi bien de sa réputation que de celle de l’entreprise qui l’emploie. Des plaintes suite à de mauvaises interventions peuvent valablement lui coûter son emploi.

 

Au regard de tout ce qui précède, il est évident que le métier de préposé d’entretien ménager dépasse aujourd’hui la dimension de simple femmes ou hommes de ménage.


 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes